04 75 00 21 91
   EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE

Lexique des normes

NORME EN343
Protection contre les intempéries

La norme européenne EN343 spécifie les exigences des matériaux et des coutures des vêtements de protection contre les intempéries : pluie, neige, brouillard ou humidité du sol.

La norme EN343 distingue deux types de performances différentes :
- X
- Y

X: La résistance à la pénétration de l'eau - 1 à 3
La résistance à la pénétration de l'eau mesure l'étanchéité, un facteur essentiel pour garantir une excellente protection. Elle correspond à la pression, exprimée en kPa (milliers de Pascales), opposée par le matériau au passage de l'eau.

Y: La résistance évaporative - 1 à 3
La résistance évaporative mesure la capacité du tissu à évacuer la vapeur d'eau du porteur, essentiellement la transpiration. Les résultats des tests sont exprimés en m2.Pa/W. Plus cette résistance est élevée, plus le vêtement est un frein à l'évacuation de la transpiration qui s'accumule au niveau du corps. Le meilleur indice (3) est donc obtenu pour des valeurs de résistance faibles (≤20).
Au-delà du confort, la résistance évaporative va déterminer la durée de port continu maximal selon la température. En effet, plus la transpiration s'accumule en conditions froides, plus le porteur risque de se refroidir rapidement. En condition chaudes, une accumulation de transpiration conduit à une accélération du rythme cardiaque et à une un risque de stress thermique.
NORME EN14058
Protection contre des froids au dessus de -5°C

La norme européenne EN14058 spécifie les exigences de performance des articles d'habillement pour la protection contre les environnements modérement froids : températures de -5°C et supérieures.

La norme EN14058 prend en compte plusieurs types de performance :

- La résistance thermique
- La perméabilité à l'air (facultatif),
- La résistance à la pénétration d'eau (facultatif),
- La valeur de l'isolation sur un mannequin thermique qui bouge (Icler) (facultatif),
- La valeur de l'isolation sur un mannequin thermique statique (Icle) (facultatif).
NORME EN11611
Protection contre la chaleur et les projections

La norme internationale EN ISO 11611 spécifie les exigences de sécurité minimales des équipements de protection qui doivent être portés durant des opérations de soudage et autres procédés techniques ayant des risques comparables.

EPI de catégorie 2, les articles conformes à la norme EN11611 visent à protéger l'utilisateur contre des projections de métal fondu, le contact bref avec une flamme, la chaleur radiante d'un arc et minimise les risques de chocs électriques par contact accidentel avec des conducteurs sous tension.

Le domaine d'application de la norme EN11611 comprend les tabliers, les manches et les guêtres, destinés à protéger le corps y compris la tête (cagoules) et les pieds (guêtres). Est exlue de son domaine d'application la protection des mains.

Selon les exigences de performances, la norme EN11611 distingue 2 classes de protection :

- Classe 1 - Protection contre les risques faibles
Elle définie les exigences pour les techniques de soudage et les situations provoquant le moins de projections de métal et une chaleur radiante faible.

- Classe 2 - Protection contre les risques plus importants
Elle définie les exigences pour les techniques de soudage et les situations provoquant plus de projections et une chaleur radiante plus élevée.

Pour définir la classe de protection, les différents tests effectués sont :
Des tests de propagation de flamme
La méthode utilisée pour ces tests d'inflammabilité dépend du risque qui existe au cours de l'utilisation prévisible.
Des tests d'impact des projections
Ces tests permettent de déterminer l'élévation de température derrière un échantillon recevant un nombre déterminé de gouttelettes de métal en fusion.
Des tests de transfert de chaleur
Ils permettent de déterminer le temps nécessaire pour qu'une chaleur rayonnante déterminée traverse l'échantillon.
Des tests de résistance électrique
Ils permettent de déterminer la résistance, et donc l'ampérage, traversant l'échantillon lorsque celui-ci est soumis à une tension de 100 V.
NORME EN471
Rendre l'utilisateur visible en toutes conditions

La norme européenne EN471 spécifie les caractéristiques des vêtements de signalisation à haute visibilité pour usage professionnel. Ces EPI de catégorie 2 ont pour but de signaler visuellement la présence de l'utilisateur, afin de le détecter et de bien le voir dans des situations dangereuses, dans toutes les conditions de luminosité, de jour et de nuit dans la lumière des phares.

La norme EN471 distingue deux types de performances différentes.
- X
- Y

X : La superficie des matériaux fluorescents et rétroréfléchissants
Sont pris en compte
:
- Le tissu fluorescent
Le tissu fluorescent permet d'assurer la visibilité de jour. Il transforme une partie de la lumière non visible (UV) en lumière visible. Les coloris, en général jaune, orange ou rouge-orangé, créent un contraste avec l'environnement naturel.
- La matière rétroréfléchissante
La matière retro-réfléchissant assure la visibilité de nuit. Elle renvoi un maximum de lumière vers sa source (phares des véhicules…).

Y: La qualité de la matière rétroréfléchissante
Ce second indice de performance indique la qualité de la matière rétroréfléchissante et donc à son pouvoir de rétroréflexion. Il existe 2 qualités, la plus élevécorrespond à la classe 2.
NORME EN13034
Protection contre les produits chimiques liquides

La norme européenne EN13034 type 6/PB6 spécifie les exigences des vêtements de protection chimique à usage limité ou réutilisables offrant une protection limitée.

EPI de catégorie 3, les vêtements conformes à la norme EN13034 type 6/PB6 sont conçus pour apporter une protection en cas d'exposition probable à de légères pulvérisations, aux aérosols liquides ou à basse pression, de légères éclaboussures, contre lesquels une barrière totale n'est pas nécessaire.

La norme EN13034 type 6/PB6 couvre à la fois :
- Type 6
Les vêtements de protection qui protègent au moins le tronc et les membres (combinaison une pièce ou tenue deux pièces)

- Type PB6
Les vêtements de protection protègeant uniquement des parties spécifiques du corps (par exemple : veste, tablier, manches…) et offrant une performance limitée similaire

Les tests de la norme EN13034 sont réalisés sur le(s) tissu(s) constituant l'EPI, mais aussi sur le vêtement fini afin de déterminer la performance des coutures, jonctions et assemblages.

Outre la résistance mécanique (abrasion, déchirement, perforation…) pour lesquels un niveau minimum de résistance doit être obtenu, sont testés : la répulsion des liquides et la résistance à la pénétration par les liquides
Pour ces tests de répulsion ou de résistance à la pénétration, différents composés chimiques sont utilisés. Les vêtements conformes à la norme EN13034 doivent avoir, pour au moins un des composés chimiques testés, une capacité de répulsion supérieure à 95% (indice 3) et une capacité de résistance à la pénétration inférieure à 5% (indice 2).
NORME EN14605
Protection contre les produits chimiques liquides

La norme européenne EN14605 spécifie les exigences des éléments de liaison des vêtements de protection étanchéité aux liquides (Type 3) ou aux pulvérisations (Type 4), y compris les articles d’habillement protégeant seulement certaines parties du corps (Types PB (3) et PB (4)
NORME EN374
Protection contre les risques chimiques et les micro-organismes

La norme européenne EN374 concerne la détermination de la résistance des matériaux à la perméation par des produits chimiques non gazeux potentiellement dangereux en cas de contact continu. Il convient donc d'insister sur le fait que cet essai ne rend pas compte des conditions susceptibles d'être rencontrées en service, et il est recommandé de n'utiliser les résultats de l'essai, qui ont une valeur essentiellement relative, que pour comparer des matériaux par grandes catégories de temps de passage.

Attribut 1 : Pénétration (0 ou 1)
Indique que le produit résiste ou non à la pénétration de l'eau et de l'air.

Attribut 2 : Perméation (de 1 à 6)
Indique le temps nécessaire à un produit dangereux pour traverser le film protecteur par perméation.
NORME EN1149-5
Protection contres les champs électrostatiques

La norme européenne EN1149-5 spécifie des exigences relatives aux vêtements de protection permettant la dissipation des charges électrostatiques afin d'empêcher les décharges électriques qui peuvent être incendiaires dans une zone ATEX.
Pour assurer une protection efficace, les EPI répondant à la norme EN1149-5 doivent impérativement être en contact avec la peau et le porteur relié à la terre (chaussures conductrice possédant une résistance inférieure à 108 Ω).

Le corps humain a une résistance électrique suffisamment faible pour agir comme un conducteur, mais si il est isolé de la terre (plancher ou chaussures isolantes), il peut accumuler des charges électrostatiques.

L'accumulation de charges électrique peut intervenir de différentes façons :
- Par contact, en touchant un équipement ou des matériaux chargés,
- Par induction en raison d'une charge sur le vêtement ou de la présence d'objets chargés à proximité
L'accumulation de ces charges électriques peut avoir de graves conséquences. Elles peuvent être suffisamment importantes pour engendrer des étincelles dont les conséquences peuvent être graves dans des zones où il existe des atmosphères inflammables ou explosives.

Il est donc crucial que le personnel travaillant dans de telles atmosphères soient équipés d'EPI permettant d'assurer la dissipation de ces charges électrostatiques. Ils doivent donc :
- Être équipés de vêtements de travail conformes à la norme EN1149-5 qui permettent de dissiper les charges électrostatiques grâce à des fibres conductrices,
- Être reliés à la terre soit directement, soit par l'intermédiaire de chaussures conductrices.

Un EPI seulement EN1149-5 n'est pas suffisant. Le but de cette protection étant d'empêcher des décharges électriques provoquant potentiellement une explosion dans un environnement explosif, il est impératif que les EPI destinés à travailler dans de telles atmosphères assurent aussi une protection thermique (norme EN14116 ou EN11612).
NORME EN1073
Protection contre la radioactivité

La norme européenne précise les exigences et méthodes d'essai des vêtements de protection non ventilés protégeant le porteur contre la contamination radioactive sous forme de particules.

Les vêtements de ce type sont conçus pour protéger uniquement le corps, les bras et les jambes du porteur, mais ils peuvent être utilisés avec des accessoires qui protègent d'autres parties du corps du porteur (par exemple, des bottes, des gants, appareil de protection respiratoire).
Les méthodes de protection concernant ces autres parties sont prescrites dans d'autres normes européennes. La présente Norme européenne ne s'applique pas à la protection contre les rayonnements ionisants ni à la protection des patients contre la contamination due à des substances radioactives résultant de diagnostics et/ou de traitements médicaux
NORME EN11416
Protection contre la chaleur et les brefs contacts avec une flamme

La norme internationale EN11416 spécifie les exigences de sécurité minimales des équipements de protection destinés aux activités en contact avec la chaleur. Ce type de vêtement de protection a pour objet de protéger à une exposition courte de sources de chaleur convective, radiante, des projections de métaux fondus ou d’une combinaison de ces risques.
NORME EN11612
Protection contre la chaleur et les flammes

La norme internationale EN ISO 11612 spécifie les exigences de performance relatives aux articles d'habillement fabriqués avec des matériaux souples et conçus pour protéger le corps humain contre la chaleur et/ou les flammes (contact non prolongé).

Pour la protection de la tête et des pieds, les seuls articles d'habillement de protection relevant du domaine d'application de la norme EN11612 sont les guêtres, les cagoules et les couvre-chaussures. Pour les cagoules, aucune exigence n'est donnée pour les visières et les appareils respiratoires. Enfin la norme EN11612 ne concerne pas la protection des mains.

EPI de catégorie 2 ou 3, les articles conformes à la norme EN11612 couvre un large éventail d'utilisations finales et vise à protéger les travailleurs contre de brefs contacts avec une flamme et/ou contre un ou plusieurs type de chaleur et/ou contre lesprojection de métal en fusion.

Les performances des vêtements répondants à la norme EN11612 sont indiquées par 6 indices :
A : propagation de la flamme - A1 ou A2
B : résistance à la chaleur convective - B1 à B3
C : résistance à la chaleur radiante - C1 à C4
D : résistance aux projections d'aluminium en fusion - D1 à D3
E : résistance aux projections de fonte en fusion - E1 à E3
F : résistance à la chaleur de contact - F1 à F3
NORME EN470
Protection pour le soudage et les techniques connexes

La norme EN470-1 spécifie les méthodes d'essai et les exigences générales de performances des vêtements de protection destinés aux opérateurs de soudage et techniques connexes présentant des risques comparables. Ce type de vêtement de protection a pour objet de protéger celui qui le porte contre les petites projections de métal en fusion, le contact de courte durée avec une flamme, ainsi que contre les rayonnements ultraviolets. Il est destiné à être porté, à température ambiante, d'une manière continue jusqu'à 8 h. Des exigences supplémentaires qui s'appliquent à certains types spécifiques d'opérations de soudage seront traitées dans d'autres parties de la présente norme européenne.
NORME EN469
Protection contre la chaleur et le feu (sapeurs pompiers)

La norme EN469 spécifie les méthodes d'essai et les exigences générales de performances des vêtements de protection destinés aux interventions de lutte contre l'incendie. Ce type de vêtement de protection a pour objet de protéger celui qui le porte contre la chaleur et les flammes.

3 valeurs complémentaires ( X / Y / Z) indiquent le niveau de performance (un niveau 1 de performance moins élevé ou un niveau 2 de performance plus élevée) :
Xf1 ou Xf2
les performances dans les tests chaleur (flamme)

X1 ou X2
les performances dans les tests chaleur (radiation)

Y1 ou Y2
les performances dans les tests d’imperméabilité

Z1 ou Z2
les résistances à la vapeur d’eau
NORME EN465
Protection contre les risques chimiques avec liaisons étanches Type 4

La présente norme européenne spécifie les exigences minimales demandées aux vêtements de protection chimique étanches aux brouillards, dotés de liaisons étanches aux brouillards entre les différentes parties du vêtement, ainsi qu'aux gants et aux bottes et destinés à protéger le porteur contre les produits chimiques liquides. Elle spécifie les exigences de performance pour les matériaux constitutifs du vêtement de protection et pour l'article d'habillement dans sa totalité.

Attribut 1 (EN465-1): Liaisons étanches aux brouillards entre les différentes parties du vêtement
NORME EN14126
Protection contre les agents infectieux

En matière de protection contre les bactéries, virus et autres micro-organismes, la norme EN 14126 définit des exigences spéciales pour les matériaux pour vêtements de protection contre les agents infectieux.

Ces derniers ont pour fonction d’éviter que la peau, et donc l’utilisateur, entre en contact avec les substances biologiques ainsi que de prévenir la propagation des germes. Il est recommandé de porter des combinaisons avec des coutures recouvertes, car les virus, bactéries et spores sont suffisamment petits pour traverser les ouvertures des coutures cousues. Les combinaisons de protection fabriquées dans des matériaux conformes à la norme EN 14126 peuvent être identifiées à l’aide du pictogramme correspondant aux risques biologiques.
NORME EN13982
Protection contre les produits chimiques à particules solides et étanche aux poussières

La présente norme spécifie les exigences minimales pour les vêtements de protection chimique étanches aux particules et résistant à la pénétration des particules solides.
Ce type de vêtement est réalisé dans un matériau doté de liaisons étanches aux particules entre les différentes parties du vêtement et les autres éléments comme la cagoule, les gants, les bottes, l'oculaire ou l'appareil de protection respiratoire (APR) qui peuvent être spécifiés dans d'autres normes européennes. De tels articles d'habillement peuvent être des vêtements couvrant le corps entier, tels que des combinaisons une pièce ou deux pièces, avec ou sans cagoule ou oculaire, avec ou sans bottes intégrées ou surbottes.
Exigences de performance : tests de résistance à l'abrasion, à la fissuration par flexion, au déchirement trapézoïdal, à le perforation et à l'allumage.
NORME EN61482
Protection contre les dangers de l'arc électrique

La norme IEC61482 norme spécifie les exigences des matériaux et des articles d'habillement utilisés pour les vêtements de protection des travailleurs électriques contre les dangers thermiques d'un arc électrique. Elle ne comporte pas d'exigences pour la protection de la tête, des mains et des pieds. Elle ne traite pas des dangers autres que thermiques : choc électrique, effets du bruit, émissions UV, fragments métalliques, influences toxiques…

Un arc électrique est l'équivalent d'un coup de foudre qui peut intervenir à la suite d'un court-circuit par exemple. Bref (rarement plus de 1 seconde), il développe une chaleur radiante intense (1 000 à 10 000°C) qui peut entrainer des projections de métal en fusion et fait un bruit pouvant atteindre 165 dB. Il peut provoquer des brûlures graves, l'aveuglement et même la mort.

EPI de catégorie 3, les articles conformes à la norme IEC61482 comportent 2 classes de performances :
- Classe 1 - Testé conforme avec un arc de 4 000 ampères
- Classe 2 - Testé conforme avec un arc de 7 000 ampères

Pour chacune des classes, à la puissance définie, les points vérifiés par les tests auxquels sont soumis les EPI sont :
-L'absence de propagation de flamme,
-L'absence de transfert de chaleur pouvant brûler l'utilisateur au 2nd degré,
-Le bon fonctionnement des systèmes de fermeture de l'EPI après les tests.
NORME ATEX
Directives ATEX- Protection de l'utilisateur en ATmosphères EXplosives

Une ATmosphère EXplosive (ATEX) est une zone dans laquelle se trouve en suspension une ou des substances inflammables (gaz, vapeur ou poussière). Aussi en cas de formation d'une étincelle de rupture (électrostatique) ou d'une décharge électrique, le mélange s'enflamme et risque de provoquer une explosion.

Le travail dans ces zones est réglementé par deux directives européennes :
- 1999/92/CE qui définie les exigences minimales pour la sécurité des travailleurs,
- 94/9/CE qui concerne les appareils et les systèmes de protection.
Un des objectifs de ces règlements est que l'ensemble du matériel utilisé en zones ATEX ne déclenche pas d'étincelle. Bien que ne s'appliquant pas aux EPI, ces directives les concernent aussi. Ils doivent ainsi être conçus et fabriqués de façon à ce qu'ils ne puissent pas être le siège ou à l'origine d'une étincelle.

Exigences des EPI zones ATEX
Les exigences concernant les EPI utilisés en zones ATEX sont en cours d'évolution, mais à cette date (juin 2012) :
- Ils doivent être fabriqués en tissu antistatique et permettre la dissipation des charges électrostatiques
Aussi, le vêtement doit être en contact avec la peau (poignet, col…), soit directement, soit par l'intermédiaire de connecteurs (bracelet poignet, bracelet cheville…) si le contact est insuffisant.
NB : Pour optimiser ce contact, il est recommandé que les vêtements portés sous l'équipement soient également dissipateur de charge.
Afin de faire contact avec la terre, le porteur de l'EPI doit impérativement utiliser des chaussures à dissipation électrostatique qui ont une résistance inférieure à 108 Ω.

- Ils doivent être fabriqués en tissu flamme retardant
Ainsi, l'EPI doit être homologué EN 14116 (ou EN 533) ou EN 11612 (ou EN 531), afin de protéger au mieux le porteur contre les risques thermiques en cas d'explosion.
NORME EN340
Exigences générales pour les vêtements de protection

La fabrication d'Equipements de Protection Individuelle (EPI) est régit par la Directive 89/686/CEE. Elle définit les exigences de conception, de fabrication et de tests que doivent satisfaire les EPI mis afin d'assurer la sécurité des utilisateurs. Conformément à la législation, les EPI font l'objet d'un examen CE par un organisme notifié. Chaque vêtement est livré avec une vignette EPI cousue et une notice d'utilisation garantissant qu'ils satisfont aux exigences des normes revendiquées et aux dispositions essentielles de la Directive EPI 89/686/CE.

La Directive 89/686/CEE définit 3 catégories d'EPI selon les risques encourus :
- Catégorie 1 - EPI contre les risques mineurs
EPI destiné à la protection contre des risques mineurs dont les effets n'ont pas de conséquence sur la santé de l'utilisateur (par exemple des blessures superficielles).
Pour ces EPI une auto-certification par le fabricant suffit et une fiche technique rédigée par celui-ci certifie la conformité du produit.

- Catégorie 2 - EPI contre les risques intermédiaires
EPI destiné à la protection contre des risques intermédiaires pouvant entraîner des provoquer des effets irréversibles.
Ces EPI, plus complexes, font l'objet de tests de conformité aux normes européennes par un organisme habilité.

- Catégorie 3 - EPI contre les risques graves ou mortel
EPI destiné à la protection contre des risques graves et irréversibles et les risques mortels.
En plus des tests de conformité aux normes européennes par un organisme habilité, ces EPI font l'objet d'un contrôle qualité obligatoire soit par un système de garantie qualité (prélèvement aléatoire par un organisme notifié), soit par un système d'assurance de la qualité avec surveillance (système contrôlé par un organisme notifié).
NORME EN344
Exigences générales des chaussures de sécurité

La norme EN344 définit les exigences générales et méthodes d'essais des chaussures de sécurité, des chaussures de protection et des chaussures de travail à usage professionnel.

Cette norme ne peut-être utilisée que conjointement avec les normes :
EN345-1
EN346-1
EN347-1
qui précisent les exigences des chaussures en fonction des niveaux de risques spécifiques